Collection Lambert
en Avignon
5 rue Violette
84 000 Avignon
Ouvert tous les jours
sauf le lundi de 11h à 18h.
Juillet/août : tous les jours
de 11h à 19h.

La Collection Lambert

Présentation

>

La Collection Lambert

La Collection Lambert a ouvert ses portes en juin 2000, à l’occasion des célébrations  « Avignon, capitale européenne de la culture ». C’est dans l’Hôtel de Caumont, un ancien hôtel particulier du XVIIIe siècle, qu’Yvon Lambert, galeriste et collectionneur, a décidé de mettre en dépôt sa collection personnelle.

 

Constituée dès les années 60, la Collection Lambert représente les goûts du collectionneur, ses aspirations et ses 

passions : marchand depuis cette période, il a combattu les académismes d’une peinture française qui refusait depuis la guerre de reconnaître que le centre mondial de la création n’était plus le Paris des années glorieuses, mais l’Amérique triomphante. L’art Minimal, l’art Conceptuel, le Land art représentent les piliers de notre collection. Dans les années 80, le marchand-collectionneur s’est tourné vers une nouvelle peinture plus figurative, puis dans les années 90, la photographie a recueilli tous ses suffrages. Depuis les années 90, la vidéo, les installations, la peinture constituent l’essentiel des achats qui permettent d’accroître le fonds toujours tourné vers la jeune création en devenir.

 

La collection est ainsi constituée d’ensembles très cohérents pour chaque artiste, au point que pour certains, Avignon est le seul endroit en France où l’on peut admirer tant de chefs-d’oeuvre. C’est le cas pour Cy Twombly que l’exposition Blooming à l’été 2007 aura permis de faire découvrir (plus de 30 références), mais aussi pour Robert Ryman (plus de 10 peintures sur toile), pour Andres Serrano, qui a offert au musée 120 photographies en 2006, Sol LeWitt (plus de 35 sculptures, oeuvres sur papier et wall drawings), Nan Goldin (70 photographies)… Citons aussi Donald Judd, Brice Marden, Daniel Buren, Dennis Oppenheim, Gordon Matta-Clark, Anselm Kiefer, Miquel Barcelo, Julian Schnabel, Jean-Michel Basquiat, Douglas Gordon, Bertrand Lavier…

 

Lawrence Weiner, DOWN AND OUT, OUT AND DOWN, 1971, lettrage adhésif. Photographie Franck Couvreur, vue de la façade de l'hôtel de Caumont.
Vincent Ganivet, ENTREVOUS, 2010, entrevous, cales en bois et sangles de sécurisation. Photographie Richard Cook.
Vincent Ganivet, ENTREVOUS, 2010, entrevous, cales en bois et sangles de sécurisation. Photographie Richard Cook.
zoom < >
image 1 . 2 . 3
Lawrence Weiner, DOWN AND OUT, OUT AND DOWN, 1971, lettrage adhésif. Photographie Franck Couvreur, vue de la façade de l'hôtel de Caumont.

 

>

Une donation exceptionnelle

En juillet 2012, le Président de la République a officialisé avec la ministre de la Culture et de la Communication la donation de la collection d’Yvon Lambert et son entrée dans le patrimoine national pour dépôt à Avignon.

Avec 556 oeuvres majeures, la donation d’Yvon Lambert est ainsi la plus importante effectuée en France depuis la donation Moreau-Nélaton en 1906 au profit du Louvre et constituée d’oeuvres de Géricault, Corot, Delacroix, Manet, Monet, Renoir, Sisley…

La Collection aujourd’hui installée à Avignon à l’Hôtel de Caumont sera également déployée dans l’Hôtel de Montfaucon mitoyen pour l’été 2015.

 

>

Les travaux d’agrandissement

Un appel à projet a été ouvert pour la réalisation du nouveau musée sous la forme d’un concours d’architectes et a été remporté par l’agence Berger & Berger.

Laurent P. Berger, plasticien diplômé de l’ENSAD et Cyrille Berger, architecte DPLG diplômé de l’ENSAPLV collaborent d

epuis 2006 sous l’identité Berger&Berger.

En 2013 ils sont sélectionnés pour réaliser les aménagements des anciens et des futurs bâtiments de la Collection Lambert.

 

>

Un nouveau musée

A sa réouverture en juillet 2015, le musée a plus que doublé ses surfaces d’exposition (actuellement de 1800 m2). La programmation artistique est organisée de la manière suivante :

Dans l’hôtel de Caumont (bâtiment actuel de la Collection Lambert) sont programmées les expositions temporaires. Dans l’Hôtel de Montfaucont mitoyen et relié à celui de Caumont, sont exposées les oeuvres du fonds permanent. 

Ce bâtiment comportera aussi des espaces utilisés pour une programmation culturelle enrichie et liée à la fois à la collection permanente et aux projets temporaires (un amphithéâtre et une grande salle de réception ainsi que deux cours extérieures, une project room, permettront de diffuser des vidéos d’artistes et des films, d’organiser des performances, des concerts, de recevoir des compagnies de danse ou de théâtre), mais aussi un appartement pour des résidences d’artistes et un lieu de restauration d’oeuvres.

Les espaces dédiées aux activités pédagogiques du musée doubleront de surface.

 

>

Librairie et restaurant

Enfin la librairie et le restaurant du musée verront leur taille multipliée par deux.

Le musée a ouvert en juillet 2015 avec deux grandes expositions : Une exposition des chefs-d’oeuvre du fonds, dont certaines oeuvres monumentales jamais montrées depuis l’exposition inaugurale de 2000, et une exposition temporaire qui marque une première collaboration historique avec le Festival d’Avignon.

 

 

Claude Lévêque, J'AI RÊVÉ D'UN AUTRE MONDE, 2000, néon. Photographie Pascal Martinez.
zoom < >
image 1
Claude Lévêque, J'AI RÊVÉ D'UN AUTRE MONDE, 2000, néon. Photographie Pascal Martinez.