Collection Lambert
en Avignon
5 rue Violette
84 000 Avignon
Ouvert tous les jours
sauf le lundi de 11h à 18h.
Juillet/août : tous les jours
de 11h à 19h.
Exposition
11 déc. 2016 > 05 juin 2017

LES COMBAS DE LAMBERT

Robert Combas

Cet hiver la Collection Lambert met à l'honneur un de ses artistes phares, figure incontournable de la scène artistique internationale depuis les années 80.

 

Plus de 250 oeuvres seront ainsi présentées dans l'Hôtel de Caumont et de Montfaucon, rappelant le rôle fondateur de Robert Combas, qui au même moment que Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Francesco Clemente, Julian Schnabel, Miquel Barcelo et d'autres grands noms, démontra que la peinture n'était pas morte mais plus vivante que jamais.

Jojo et Momo font de l'aviron, 1986
zoom < >
image 1
Jojo et Momo font de l'aviron, 1986

Exposition
11 déc. 2016 > 05 juin 2017

RÊVEZ !

Exposition et prix Yvon Lambert pour la jeune création

Afin d’ancrer davantage le musée dans la jeune création et de soutenir les artistes nouvellement diplômés, la Collection Lambert propose un projet inédit qui fera écho à la présentation jubilatoire des oeuvres de Robert Combas à partir du 11 décembre 2016.

 

L’exposition « Rêvez » va ainsi être la première exposition dans un musée qui propose à de jeunes diplômés de sept écoles du grand Sud d’exposer une oeuvre de leur projet de diplôme.

 

La moitié de l’extension du musée ouverte en 2015 et réalisée par les architectes Berger & Berger sera mise à disposition de cet ambitieux projet, permettant de découvrir un panel très divers de la jeune création contemporaine.

 

Yvon Lambert a été si enthousiaste en découvrant les travaux qu’il a proposé de créer le Prix Yvon Lambert, offrant un prix à 7 diplômés.

 

Claude Lévêque, Rêvez!, 2008, néon multicolore, écriture Gilberte Lévêque, courtesy the artist and kamel mennour, Paris, © ADAGP Paris
zoom < >
image 1
Claude Lévêque, Rêvez!, 2008, néon multicolore, écriture Gilberte Lévêque, courtesy the artist and kamel mennour, Paris, © ADAGP Paris

Exposition
28 fév. > 05 juin 2017

La Figuration Libre dans la Collection Lambert

Jean-Charles Blais, Rémi Blanchard, Loïc Le Groumellec

Jean-Charles Blais
zoom < >
image 1
Jean-Charles Blais

Au début des années quatre vingt, en France comme un peu partout en Europe et aux États-Unis, le retour de la peinture figurative s’impose comme une rupture jubilatoire après deux décennies d'un art très intellectualisé par les artistes de l’art Minimal et de l’art Conceptuel.

 

Yvon lambert qui s’était fait connaître en défendant ces mouvements radicaux va alors exposer cette nouvelle génération qui éclate littéralement avec des peintures très figuratives souvent liées á l’urbain.

 

Trois artistes ont été associés à cette époque : Loic Le Groumellec, très attaché à la symbolique de sa Bretagne natale, Jean-Charles Blais, exposé à la galerie d’Yvon Lambert pendant quinze ans, et Rémi Blanchard, mort d’overdose en 1993 et dont  l’atelier et toutes les archives avaient été brûlées lors d'un incendie trois ans plus tôt dans des anciens entrepôts le long du bassin de La Villette. Rares sont les oeuvres qui ont été acquises avant ce drame, et qui donc sont exposées au musée pour la première fois.